Combat de rue dans mon potager

Les dégâts d'un blaireau dans mon potagerCe matin, mon potager ressemblait à un champ de mines… plusieurs trous béants au pied des des plants de tomates. Apparemment l’œuvre d’un blaireau. Qui officie la nuit en cherchant les vers de terre (sans toucher aux fruits)
Un de mes plants de tomates n’a pas survécu. Un autre est en sursis. Je vous épargne les photos.

Un peu plus loin : les framboisiers.
Ici, j’élague, je peaufine, j’enlève les feuilles mortes, je rêve d’une récolte généreuse Deux heures plus tard me voilà couvertes de boutons sur les avant-bras. Sur le moment je n’ai rien senti. Et en prime de multiples éraflures. Je rentre d’où ?
De mon potager !!
Je ne savais pas que les framboisiers se défendaient grâce à des poils urticants le long de leurs feuilles. On ne m’y reprendra plus : désormais je me rendrai habillée au potager de la tête aux pieds.
Je garde le meilleur pour la faim :
Nos amies les limaces…
Elles mangent tout ce qu’elles peuvent en mon absence !
Évidemment dans un potager bio, c’est « open bar » a volonté.
Je comprends pourquoi on les classe parmi les « ravageurs »….

Mais je n’en ferai pas une maladie.. je suis aussi heureuse de récolter tous les jours de nombreuses tomates cerises, des tomates intactes des figues (au verger) et encore des 🍓 fraises…
Et vous ? Vous cultivez quoi ?

Le Bon Jus