Le jeûne efficace pour quelles maladies ?

SeringuesLes médecins et professionnels du jeûne sont prudents, ils ne parlent pas de « guérison par le jeûne », mais de rémission.

« Les marqueurs associés à l’âge et aux maladies inflammatoires et maladies chroniques non-transmissibles telles que le diabète, l’hypertension, les cancers, les maladies cardio-vasculaires, tous les marqueurs mesurables scientifiquement, diminuent voire disparaissent dans l’organisme, après un jeûne » explique le chercheur Valter Longo.

Finalement, la liste des maladies, dont les symptômes s’effacent lors d’un jeûne, est longue. En plus des maladies cardio-vasculaires et de l’hypertension, on peut aussi citer les maladies chroniques récidivantes comme les allergies, l’asthme, l’urticaire, les migraines, les maladies de la peau, mais aussi tous les troubles du système digestif : la colopathie ou syndrome du côlon irritable, les problèmes digestifs chroniques ; ou encore la fibromyalgie (douleurs diffuses dans tout le corps) les troubles du métabolismes tes que l’hypercholestérolémie (taux de cholestérol trop élevé), la lipémie (taux de certains lipides trop élevé dans le sang), la stéatose hépatique appelée aussi « maladie du foie gras », conséquence du diabète de type 2.

Dans la liste, n’oublions pas toutes les maladies en « ITE » comme l’arthrite, la polyarthrite rhumatoïde, la sinusite, bronchite chronique, cystite… Toutes ces pathologies décrivent un état inflammatoire qui peut être combattu par le jeûne.

Le jeûne a également montré des résultats encourageants sur les maladies auto-immunes telles que la sclérose en plaque, les symptômes disparaissent à condition de suivre un régime alimentaire contraignant.

Le docteur suisse Catherine Kousmine, célèbre pour avoir guéri dans les années 19601970 de nombreux patients atteints de sclérose en plaques disait d’ailleurs qu’un de ses patients lui avait permis de vérifier l’efficacité de son approche. Les douleurs et les symptômes de ce patient disparaissaient systématiquement après chacun de ses séjours chez Catherine Cousine qui le soumettait à un régime alimentaire particulier (à base d’huile polyinsaturées les fameux Oméga 3). Mais une fois rentré chez lui, ce patient ne suivait aucunes des recommandations alimentaires de son médecin. Il a finalement fait de nombreux allers retours chez Catherine Kousmine où il se rétablissait de ses symptômes puis retombait malade après chaque sortie. Son indiscipline a ainsi permis à cette visionnaire de l’alimentation qui soigne, de valider le bien fondé de son approche.

Ce sujet vous intéresse ? Découvrez tous les articles de notre série sur le jeûne thérapetique :

https://nivez.fr/le-jeune-alimentaire-des-polemiques-et-modes/

Le jeûne intermittent : pourquoi un tel succès ?

Les jeûnes détox : de 0 à 1500 calories…

https://nivez.fr/le-jeune-alimentaire-des-polemiques-et-modes/https://nivez.fr/le-jeune-alimentaire-des-polemiques-et-modes/https://nivez.fr/le-jeune-alimentaire-des-polemiques-et-modes/Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le Bon Jus