Les entrepreneurs Suisses de Singapour

Dans l’ombre des banques Suisses et des financiers, une forêt de petits et grands entrepreneurs suisses prospère activement. Ils sont installés à Singapour depuis 2, 10, 20 ou même 30 ans, et sont désormais près de 300 à y entreprendre (pour 4000 résidents). Un livre « The Swiss in Singapore » publié fin novembre aux éditions Didier Millet rend hommage aux pionniers Suisses et retrace l’histoire des Suisses dans la cité-Etat jusqu’à nos jours. Une saga passionnante qui m’a donné envie de comprendre qui sont les entrepreneurs suisses d’aujourd’hui sur cette île si lointaine et si entrepreunante. Voici une série de billets et de portraits d’entrepreneurs helvètes que j’ai eu la chance de rencontrer dans la « Suisse de l’Asie » : Singapour…

« The Swiss in Singapore » écrit par l’historien zurichois Andreas Zangger aux éditions Didier Millet, retrace 200 ans d’histoire helvétique dans la cité-Etat. On y apprend que :

  • Sur les dix dernières années, les Suisses ont investi 20,5 milliards CHF à Singapour. Soit plus que les allemands et français réunis.
  • Le Swiss Club de Singapour fondé en 1871 est le 2ème propriétaire foncier de Singapour après l’Etat. Ses terrains immenses sont loués par différentes ambassades et écoles. Le Swiss Club est devenu un club familial ouvert sur les communautés des autres pays. Avec piscines, terrains de tennis, restaurants et même un hôtel ouvert en 2012.
  • Diethelm est la plus ancienne société Suisse de commerce basée à Singapour. Elle a fusionné avec deux autres géants de la distribution en Asie pour devenir une multinationale spécialisée dans les services aux entreprises et la distribution en Asie du Sud-est : DKSH dont le siège est à Zurich. CA 2012 = 8,834 milliards de CHF.
  • Nestlé est la 1ère multinationale à s’être installée à Singapour en 1912. Suivi par l’industrie horlogère dans les années 20. Rolex avait son propre agent dans les années 30.
  • Horlogerie : plus de 50% des montres suisses exportées dans le monde sont destinées au marché asiatique. En 2012, les ventes de montres suisses à Singapour ont représenté 1 milliard CHF. 2/3 des montres de luxe vendues à Singapour sont destinées au marché Indonésien.
  • Le 1er Suisse à Singapour était un Neuchâtelois : Auguste Borel en 1825.

Le mythique Swiss Club de Singapour fondé en 1871, est le 2ème propriétaire foncier de Singapour après l’Etat.

Suisse-entrepreneurs