Olivier Roth à la conquête de l’est

A tout juste 40 ans, Olivier Roth est un entrepreneur Suisse heureux. Avec son entreprise Pro-Data, il développe une stratégie de services informatiques en fonction de ses clients. Après Genève et Dubaï, le voici à Singapour.

Olivier Roth passe 50% de son temps à Singapour et 50% à Genève. Photo F. Laverrière.

Mon positionnement à Singapour est très « suisse ». Ma stratégie n’est pas de pénétrer le marché local mais de me développer autour de mes clients européens et suisses en Asie. Nous vendons du service informatique et de la qualité. Nous sommes très réactifs et fiables.

Olivier Roth s’est spécialisé dans les services aux entreprises du secteur financier et du secteur de l’horlogerie et du luxe. Il voit en Singapour un immense avantage : le business y est très dynamique et les décisions se prennent vite. Quant à l’administration, elle soutient les entrepreneurs étrangers comme lui…

Ici, tous les rêves sont encore permis. Singapour est une « dictature capitaliste »; un territoire « business-friendly ». Ce modèle est très différent de l’Europe et fonctionne très bien… Tant qu’il y a de l’argent…

Marié et père de trois enfants, Olivier Roth n’exclue pas de s’installer un jour avec sa famille sur la cité-Etat. Pour l’heure, il passe 50% de son temps à Genève, et le reste du temps à Singapour. Une question de temps pour choisir l’occident ou l’Asie…

Olivier Roth sur le toit de l’immeuble qui abrite ses bureaux à Singapour, en plein centre-ville. Photo F. Laverriere.

Suisse-entrepreneurs