Pourquoi il faut manger moins…en vieillissant.

Je vais bientôt avoir 50 ans. Un cap. Pas seulement dans la tête mais aussi pour le corps. A l’aube de mes 50 printemps, je m’intéresse à mon métabolisme de base. C’est à dire à l’énergie dont mon corps a besoin pour fonctionner au repos. Respirer, digérer, dormir, manger, éliminer… même en faisant le strict minimum dans une journée, notre corps a besoin d’énergie, c’est à dire de calories. C’est le MB : métabolisme de base .

Il y a une façon simple de calculer son MB : vous multipliez votre poids par 24 (le nombre d’heures dans une journée). Par exemple, si vous pesez 65 kilos, votre métabolisme de base (65*24) sera de 1560 calories par jour (chiffre approximatif, la nutrition n’est pas une science exacte). Si vous ne faites aucune activité physique particulière dans la journée, à part prendre un train ou un métro et marcher 300 m dans la journée… Il vaudra mieux ne pas trop souvent dépasser ce besoin de base. Sinon, toutes les calories consommées au delà de votre MB, seront susceptibles d’être stockées et transformées en graisse. Pour garder un poids d’équilibre, quel que soit votre âge, il faut donc faire en sorte que vos dépenses énergétiques correspondent à vos entrées énergétiques. Mais il faut aussi tenir compte de votre âge, car le métabolisme de base évolue avec le temps.

A chaque décennie, le MB baisse en moyenne de 2 à 3% chez tout le monde. Cela veut dire que plus on vieillit, moins on a besoin d’énergie pour fonctionner. En 30 ans (entre 20 et 50 ans), cela fait donc près de 10% de calories par jour en moins. Ajoutez à cela les changements hormonaux importants chez la femme à la ménopause, qui élimine moins bien et est donc susceptible de stocker plus… Si je mangeais le même nombre de calories à 50 ans qu’à 20 ans, je rejoindrais directement la case « surpoids ».

Certes, tout cela est théorique et chaque métabolisme est différent. Qui plus est, il y a des astuces pour lutter contre la diminution du métabolisme de base, comme développer sa masse musculaire (qui a tendance à fondre avec l’âge) car plus vous avez de masse musculaire, plus vous avez besoin d’énergie quotidienne (donc un métabolisme élevé) pour la nourrir. Mais malgré tout, nous restons tous égaux devant l’inexorable travail du temps.

Plus on vieillit, moins on a besoin d’énergie.

A 50 ans, finalement, on s’allège. « Less is More ».

Le Bon Jus