Quelle différence entre le jeûne, la détox et une cure de jus ?

1. Le jeûne :

Honneur aux anciens. Dans la religion (le carême, le ramadan…), mais aussi dans l’ancienne médecine, le jeûne existe depuis des siècles.

Éclipsé par l’abondance alimentaire et la mondialisation, le jeûne a décliné ces 50 dernières années en Occident, associé la plupart du temps à une simple méthode pour maigrir. Depuis le début des années 2000, le jeûne revient par la grande porte des hôpitaux et fait un retour remarqué grâce à la communauté scientifique qui en étudie les bienfaits sur les plan thérapeutique. Si je sujet du jeûne vous intéresse, lisez ma série d’articles autour du jeûne :

Le jeûne efficace pour quelles maladies ?

https://nivez.fr/le-jeune-alimentaire-des-polemiques-et-modes/

 

Jeûner : de 1800 à 0 calories…

Le jeûne intermittent : pourquoi un tel succès ?

De quoi s’agit-il ?

Le jeûne est une restriction calorique. Pendant une durée qui va de quelques jours à quelques semaines. on ne mange aucun aliment solide et très peu de nutriments. De l’eau, des tisanes et des bouillons de légumes. C’est tout. On considère que l’organisme commence à jeûner à partir de de 12 heures sans alimentation solide.

Les scientifiques étudient de plus en plus les effets de la « restriction calorique » sur l’organisme. Une étude récente, du 7 juin 2015 aux Etats-Unis montre les effets bénéfiques de la restriction calorique dans la lutte contre les signes de dégénérescences liées à l’âge (la vision, l’ouïe, les articulations, les maladies du cerveau…).

Dans le milieu scientifique et hospitalier, les vertus de la diète sont désormais reconnues et pratiquées sur des personnes dont le système immunitaire est affaibli.

Les chercheurs de l’université de Caroline du sud ont mis en évidence en juin 2014, qu’un jeûne de quelques jours aidait à réduire les effets négatifs de la chimiothérapie auprès des patients atteints de cancer, lesquels renouvelait leurs cellules souches et leurs leucocytes (globules blancs très présents dans le système immunitaire) plus rapidement.

Les russes, allemands et suisses, sont les parangons modernes du jeûne thérapeutique, illustré par la chaine franco-allemande ARTE et son excellent documentaire sur le sujet. En Allemagne, la célèbre clinique Buchinger, installée sur les rives du lac de Constance, est considérée comme la référence occidentale du jeûne thérapeutique.

Le jeûne intermittent (courte période de jeune) appelé aussi « Fasting » en anglais nous rappelle que « Breakfast » (petit-déjeuner) signifie littéralement : « to break the fast », ou rompre le jeûne…

Plus de lecture sur l’augmentation de la longévité par la restriction calorique ici.

2. La detox :

Le terme de Détox est partout. Ce mot très « trendy » est le diminutif du mot « détoxification ». Il désigne à la fois une approche alimentaire « anti-oxydante » et une pratique de soins corporels visant à éliminer les déchets de notre organisme.

On s’alimente « Détox » quand on privilégie les aliments anti-oxydants et les aliments à index glycémique bas.

L’index glycémique reflète la rapidité d’absorption du sucre contenu dans l’aliment. Plus le sucre est absorbé rapidement, plus il est oxydant. Lorsqu’un sucre rencontre une de nos protéines, il y a une série de réactions de type stress oxydatif dans nos cellules. S’il y a beaucoup de sucre, il y a donc plus de stress oxydatif. La meilleure façon de manger anti-oxydant ou détox est donc de consommer des aliments à index glycémique bas. Par extension, le mot Détox désigne aussi une approche marketing des programmes de nutrition dans les centres de remises en forme, les spa avec les jeûnes thérapetiques ou les cures de jus.

La Détox désigne aussi les soins corporels visant à nettoyer nos « systèmes émonctoires », qui éliminent naturellement nos déchets : l’intestin, le foie, les reins, les poumons et la peau. La présentation du fonctionnement de notre organisme et de l’élimination de nos déchets est très bien expliquée sur cette page. En Suisse comme en Allemagne, de très nombreux organismes (centres de soins, cliniques privées) proposent des soins pour détoxifier l’intestin (hydrologie du côlon), éliminer les déchets stockés sous forme de cristaux dans le foie, les reins et la vésicule biliaire.

3. La cure de jus :

La cure de jus est un jeûne hydrique. Pendant une période allant de 1 à plusieurs dizaines de jours, on ne boit que des jus de légumes et fruits (sans pulpe), ainsi que des tisanes (pas de thé ou café), et de l’eau. Les cures de jus apportent des micro-nutriments (vitamines, oligo-élements…) mais peu de macro-nutriments (les protéines, lipides ou glucides). Faibles en calories mais riches en minéraux, les cures de jus sont aussi considérées comme un jeûne liquide (car il y a restriction calorique) ou comme une détox (car les jus mettent au repos le système digestif, ce qui facilite le travail des systèmes émonctoires).

Enregistrer

Enregistrer

Le Bon Jus