Singapour : work hard, play hard …

Avec l’informatique et les services, la restauration est un des secteurs les plus prisées des entrepreneurs suisses à Singapour. La devise de la cité-Etat : « Work hard, Play hard » (travaille dur et amuse-toi autant) s’incarne tous les soirs à Club Street près de Chinatown.

Club Street longe Chinatown à deux pas du quartier des affaires de Singapour.

Ici, les banquiers, employés, jeunes entrepreneurs se retrouvent autour d’une Appenzeller dès 19h. L’ambiance est festive et les contacts faciles. Frédéric Druz, 29 ans, manage le bureau de Swiss Dreams, distributeur d’épicerie fine suisse et spiritueux à Singapour. Il attend son boss qui arrive de Zurich. Dès son arrivée, Shumit Chanda va droit au but :

Le business est bon à Singapour mais la main d’œuvre qualifiée est de plus en plus dure à trouver. Les locaux considèrent le service comme un métier bas de gamme. En plus, le gouvernement vient de durcir la législation : sur 5 postes à pourvoir, je ne peux plus embaucher qu’un seul étranger.

Frédéric Druz, 29 ans, représente plusieurs marques suisses de gastronomie et spiritueux. Il vit à Singapour depuis 5 ans.

Après le diner (chinois), Christopher Franck nous invite à une rapide visite guidée de Singapour by night. Zurichois d’origine, installé en Asie depuis 1990, Christopher est marié à une chinoise dont il a trois enfants. Il y a 18 mois, il a vendu sa société de distribution de cosmétiques (50 millions de dollars US de CA par an) à son plus gros client : le groupe chinois Coty.

Désormais, Christopher Franck voyage sur toute l’Asie du sud-est et la Chine pour développer ses cosmétiques sur un marché de masse. Il admire la capacité de travail et les réussites des chinois de Singapour. 23h30, il est temps pour lui de nous quitter, il retourne travailler.

J’ai une conférence téléphonique à minuit avec Genève et je dois valider un rapport. Ca m’arrive de travailler tard le soir, mais ce n’est pas un problème…

Mais à quel moment dorment les Suisses à Singapour ? Dès que l’opportunité se présente.

Singapour, une histoire d’opportunités !

Sur Club Street, ambiance décontractée. Les bars sont ouverts sur la rue et permettent aux clients de circuler d’un établissement à l’autre. .

Suisse-entrepreneurs