La viande in vitro financée par les stars du web

EDITORIAL USE ONLY.
A burger made from Cultured Beef, which has been developed by Professor Mark Post of Maastricht University in the Netherlands.
PRESS ASSOCIATION Photo. Issue date: Monday August 5, 2013.
Cultured Beef could help solve the coming food crisis and combat climate change. Commercial production of Cultured Beef could begin within ten to 20 years.
Photo credit should read: David Parry/PA

On le surnomme « FrankenBurger » autrement dit le Frankenstein du Hamburger ! Mark Post, 57 ans, est un chercheur néérlandais, qui a fait sensation en août 2013 en présentant au public le 1er steak haché au monde, entièrement conçu en laboratoire. Un steak in vitro ! Il a fallu 5 ans de recherche à ce professeur de l’université de Maastricht pour créer ce steak à partir d’une cellule-souche de boeuf, un petit steak dont il estime le prix de revient à 360 000 francs suisses (250 000 livres sterling). Après plusieurs interruptions fautes de crédits, le labo « Cultured Beef » hébergé par l’université de Maastricht, a repris des couleurs grâce à un mécène américain dont le nom n’a été dévoilé que récemment : Sergey Brin. Le co-fondateur de Google finance le programme de recherche de Mark Post, car il est convaincu que cette viande de synthèse peut « changer l’avenir de l’humanité ». Il est vrai que l’idée de reproduire un jour ce petit steak à l’infini ouvre des perspectives extraordinaires : fournir de nouvelles sources de protéines aux êtres humains (nous serons 9,5 milliards en 2050), fabriquer de la viande sans impact environnemental, sans souffrances animales, voilà qui a de quoi faire rêver les stars de la Silicon Valley.

Sergey Brin n’est d’ailleurs pas le seul entrepreneur internet à financer la recherche alimentaire et les prochaines viandes de nos assiettes. « Beyond Meat », est financée par Obvious Corporation le fonds d’investissement lancé par Evan Williams co-fondateur de Twitter. D’après Arte, Bill Gates participe indirectement à ce projet puisqu’il a rejoint le tour de table d’Obvious Corporation.

La différence entre les 2 projets américain et européen est de taille. Mark Post crée des steaks à partir d’une cellule-souche prélevée dans le muscle d’un bœuf. Et il reproduit cette cellule en laboratoire jusqu’à obtenir un steak. Alors que « Beyond Meat » (au delà de la viande) crée des substituts de poulet : de la nourriture qui ressemble à du poulet et à le goût du poulet mais qui est fabriquée à partir de protéines végétales. Dans ce « match » futuriste autour de la viande 2.0, il semble que l’européen Mark Post ait encore une longueur d’avance. Même si Beyond Meat commercialise déjà ses substituts de poulet dans les grandes chaines bio des Etats-Unis, l’innovation scientifique et technologique de « Cultured beef » est bien plus impressionnante. Mark Post « FrankenBurger » réunit d’ailleurs le gratin de la recherche scientifique autour de lui dans quelques jours, pour le 1er symposium international sur la viande in vitro chez lui à Maastricht à partir du 18 octobre prochain. Il est encore temps de s’inscrire…

EDITORIAL USE ONLY.
A burger made from Cultured Beef, which has been developed by Professor Mark Post of Maastricht University in the Netherlands.
PRESS ASSOCIATION Photo. Issue date: Monday August 5, 2013.
Cultured Beef could help solve the coming food crisis and combat climate change. Commercial production of Cultured Beef could begin within ten to 20 years.
Photo credit should read: David Parry/PA

EDITORIAL USE ONLY.
A burger made from Cultured Beef, which has been developed by Professor Mark Post of Maastricht University in the Netherlands.
PRESS ASSOCIATION Photo. Issue date: Monday August 5, 2013.
Photo credit should read: David Parry/PA

Le Bon Jus